Bienvenue a Brisbane
Invité nous te souhaitons la bienvenue, nous espérons que tu as fait bon voyage
n'hésite pas a contacter l'équipe administrative en cas de besoin
Venez nous aider a faire vivre le forum
n'hésitez pas a venir voter aux top-sites pour nous aider a faire vivre le forum
et permettre a certains membres de voir leurs scénario ou pré-liens pris, qui sais ?
Félicitations a nos deux membres du mois
Nous félicitions chaleureusement nos deux membres du mois de Juin, Nolan S. James & Ada L. Gonzalo
pour leurs présence et leur implication sur le forum, continuez comme ça
Participez a la loterie RP
vous avez du mal a trouver un rp avec un membre ? Ou vous n'avez pas d'idées de contexte ?
alors venez vous inscrire a la loterie rp pour avoir un rp tiré au sors par le staff

Partagez | 
 

 « you're my home bittersweet home » ft. katelynn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
  
« you're my home bittersweet home » ft. katelynn
message posté Lun 22 Mai - 18:58

KATELYNN
&
NATHAN
JE NE PEUT PAS ÊTRE DE RETOUR À LA MAISON, SANS VOIR TON VISAGE AU MOINS UNE FOIS
Voici maintenant deux ans que j’avais quitter Brisbane le cœur brisé ne voulant plus souffrir en voyant celle que j’aimais dans les bras d’un autre homme. Penser qu’un autre homme embrassait ses lèvres qui semblait si douces, me torturait tellement intérieurement que je n’avais pas eu le choix de partir. Je ne pouvais pas faire semblant d’être heureux pour elle, alors que j’enviais tellement cet homme qui avait la chance d’avoir son amour. Alors que si je me serais juste pris quelques temps avant, elle aurait peut-être pu être mienne. En effet, j’avais tout prévu d’avance je lui avais même écrit la plus belle des lettres pour lui dire que je l’aimais que j’avais prévu lui offrir lors de cette soirée fatidique. Mais avant que je puisse faire ma déclaration, elle avait arrivé ce soir là et m’avait annoncer la nouvelle, elle semblait tellement heureuse que j’avais fini par déchirer cette lettre en milles morceaux, je ne voulais pas ruiner son bonheur et elle ne m’aimerais probablement jamais comme je l’aime. Car oui même après deux longues années, mes sentiments n’étaient toujours pas disparu, et ce n’est pas peine d’avoir essayer. J’ai coucher avec de nombreuses filles lors de la première année de mon absence pour essayer de l’oublier, mais elles avaient toutes quelques choses qui me dérangeaient, elles n’étaient pas Kate. Alors j’avais fini par me plonger dans le travail, sauver les animaux étaient ma priorité au cours de la dernière année,  et j’étais heureux pour le moins je pensais que j’étais heureux, car dans mon cœur j’avais toujours une petite impression qui me manquait toujours quelque chose. J’avais laissé ma famille et mes amis un peu de coté lors de mon départ, sans même leur faire un adieu officiel, je savais qu’ils auraient essayés de me retenir, mais rien ne m’aurait fait changer d’idées. J’avais besoin de changer d’air et j’avais choisi de m’installer en nouvelle-zélande. Mais même si ma famille et mes amis, n’étaient pas présents à mon départ, je n’avais pas coupé les liens, c’était même grâce à eux que j’avais décidé de revenir. Un de mes amis m’avaient annoncés qu’un poste venait de se libérer dans la clinique vétérinaire de brisbane et même si je savais que ça me ferait du mal de voir Kate j’avais postuler, et j’avais été accepté. Au moins maintenant je n’aurais peut-être pas l’amour, mais j’aurais l’amitié et la famille. Et ça me suffirait largement, du moins c’est ce que je me ferais croire.  

Voilà maintenant une semaine que j’étais revenu en ville, je n’avais pas encore officiellement commencé à travailler, car le poste entrerais en fonction que dans quelques jours, alors j’en avais profité pour voir mes amis et ma famille, avec qui j’avais passé des merveilleux moments. Je n’avais pas encore aperçu Kate et c’était tant mieux parce que je n’avais pas envie de souffrir alors que j’étais heureux comme je ne l’avais pas été depuis longtemps. Ma vie allait bien jusqu’à maintenant et aujourd’hui était une bonne journée, je n’avais pas envie de la voir dans les bras de son foutu copain, je n’avais pas besoin de ça dans ma vie présentement. Malheureusement le destin semblait en décider autrement car, alors que je me promenais traquillement dans le quartier de paddington dans le but d’acheter un cadeau à ma mère pour son anniversaire, j’appercu un fleuriste qui semblait sympa. Je décidai de rentrer à l’intérieur et alors que je vis une blonde bien trop familière. Mon cœur ou du moins ce qui y restait se senti chavirer pris comme d’un genre de vertige, un frisson me parcouru la colonne et je figea d’un coup devant elle. Je ne pouvais plus du tout bouger, mon cerveau ne se gena pas à me faire rappeller des souvenirs de la soirée de mon départ.  J’essayai de lui parler, mais je figea réalisant qu’aucun son ne pouvait sortir de ma bouche alors elle devait me prendre pour un pauvre con. La regarder me faisait couper le souffle, je ne put que lui adresser un sourire sincère mais énormément triste et si elle me connaisserait comme je la connais, elle réaliserait que quelque chose clochait avec moi.
CODAGE PAR AMIANTE
avatar
∞ Messages envoyés :
13
∞ En ville depuis le :
17/04/2017
∞ Né(e) le :
07/04/1990
∞ Mon âge :
27
∞ Avatar :
Zac Efron
∞ Ton boulot :
vétérinaire
Voir le profil de l'utilisateur
Re: « you're my home bittersweet home » ft. katelynn
message posté Lun 22 Mai - 23:16

you're my home bittersweet home
Cela faisait désormais deux ans, deux longues années ou je m'était retrouvée quasiment seule, j'avais un copain certes, et même si au début je pensais en être amoureuse, c'était au contraire, bien loin d'être le cas, juste un homme avec qui j’espérais pouvoir oublier celui dont j'étais vraiment amoureuse et qui avait quitter la ville il y avais déjà si longtemps, me laissant seule avec moi même et cet homme dont je ne supportait pratiquement plus la vue, mais avec qui je restais pour ne pas me retrouver entièrement seule. Heureusement, j'avais quand même ma boutique de fleuriste qui me tenait occupée a longueur de journée, après tout, malgré ce que les gens pourraient croire, le métier de fleuriste est très contraignant et demande a ce qu'on travaille tout les jours, peut importe le jour, que ce soit un dimanche ou un jour férié, un fleuriste n'avais pas de jour de repos, surtout s'il voulais faire connaître son commerce.

La journée commença donc comme d'habitude de bonne heure, ce matin c'était le bordel dans la boutique puisque j'avais été livrée dans la nuit de plusieurs variétés de fleurs, que j'avais ou que je n'avais pas, ça dépendait de ce qui arrivais en faite, mais du coup, c'était le gros foutoir dans le magasin, ce qui faisait que j'allais avoir une bien longue journée a préparer ses nouvelles fleurs pour la vente, fixer les prix en fonction de mon fournisseur, que j'allais devoir appeler et faire un inventaire complet avant ça pour qu'il puisse me donner tout les prix, autant dire, que je n'allais pas voir le bout de cette journée avant très tard dans la soirée, heureusement que je ne vivait pas très loin de ma boutique, ce qui n'allais pas me retirer beaucoup de temps de repos. Je commençais donc par libérer un peu de place dans ma boutique en sortant l'étalage qui devais se trouver devant la porte de la boutique, afin de donner envie aux gens d'entrer et d'acheter, je mit aussi mon petit panneau pour annoncer qu'un arrivage venait tout juste d'arriver, peu de fleuriste le faisait, mais moi je trouvais important d'avertir les gens des arrivées.

Une fois l'étalage finit, je rentre dans la boutique pour préparer l'inventaire et téléphoner au fournisseur pour avoir les prix qui lui permettrais de pouvoir renseigner les premiers clients, les prix n'étant que très peu souvent les mêmes. Enfin bref, la journée passa bien vite, je n'avais même pas le temps de me poser ne serais-ce que quelques minutes, a croire que les journées d'arrivages attirais le monde, mais heureusement pour moi, ce n'était que deux fois par semaine et non pas tout les jours, parce que je ne tiendrais pas le choc, bien que j'aime mon métier plus que tout, travailler tout les jours c'était quand même assez fatiguant sans avoir en prime des journées aussi remplies que les journées d'arrivages, après tout, j'avais quand même le droit a quelques petites minutes de repos entre deux clients, pour ranger ou pour prendre un bon repas, même s'il reste assez léger.

Cependant, aujourd'hui je ne m'attendais pas a ta visite, ni même a ce que tu sois de retour en ville après ses deux années d'absences, mais quand tu te trouvais la, devant moi, surement aussi choqué que je pouvais l'être, je ne savais pas comment réagir et malheureusement pour moi, le pauvre pot que je tenais dans les mains finit sur le sol, le pot brisé a cause du choc que m'avais procuré ta visite, j'ignorais comme réagir, dans un sens, j'avais une forte envie de te sauter dans les bras, de t'embrasser, mais je n'en avais pas le droit, parce que j'avais un copain, bien que je n'en sois pas amoureuse, mais surtout, parce que je craignait que tes sentiments ne soient pas réciproque comme je le craignait depuis des années, et c'est bien pour cette raison que j'avais décidée de ne rien te dire, mais ton absence m'avais terriblement faite souffrir et te revoir après tout se temps, me donnait une atroce envie de pleurer.


« i want fabulous, that is my simple request » all things fabulous, bigger and better and best, i need something inspiring to help me get along, i need a little fabulous, is that so wrong ? fetch me my Jimmy Choo flip-flops, Where is my pink Prada tote ? I need my Tiffany hairband and then I can go for a float. Summer like never before i want more ♥
i want fabulous, that is my simple request
avatar
∞ Messages envoyés :
24
∞ En ville depuis le :
17/04/2017
∞ Né(e) le :
07/07/1990
∞ Mon âge :
27
∞ Avatar :
Ashley Tisdale
∞ Ton boulot :
Fleuriste a mon compte
Voir le profil de l'utilisateur
 
« you're my home bittersweet home » ft. katelynn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala
» Home, Sweet Home

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisbane Paradise :: Brisbane :: Paddington :: Fleuristes-
Sauter vers: